Des résidences actions 2017-2020

Des artistes en immersion sur des territoires prioritaires

Le Sirque – Pôle National Cirque de Nexon en Nouvelle-Aquitaine conduit depuis de nombreuses années des activités en milieu scolaire. Le cirque est un domaine artistique en perpétuelle mutation depuis une quarantaine d’années et recouvre des réalités esthétiques très diverses. Liées à la programmation et à l’accueil en résidences de création à Nexon, les actions artistiques et culturelles sont au coeur du projet du Pôle National Cirque. Elles accompagnent et, dans certains cas, initient les propositions faites au public scolaire comme le montre la mise en place des Résidences-Actions sur 3 ans dans les lycées en partenariat avec le Ministère de la culture-DRAC Nouvelle-Aquitaine.

Ces Résidences Actions ont la particularité de permettre la rencontre entre deux artistes de disciplines différentes (dont une circassienne), d’être en immersion dans un territoire donné et d’être ancrée dans la durée (1 semaine par an sur 3 ans). Les artistes en résidences mèneront des actions artistiques auprès d’un groupe d’élèves scolarisés de l’établissement partenaire, mais auront aussi la mission d’arpenter le territoire pour rencontrer et s’appuyer sur les acteurs locaux de l’éducation artistique et culturelle, qu’ils soient professionnels de la culture, enseignants, animateurs, éducateurs, médiateurs, travailleurs sociaux, professionnels de la santé…

Au regard des spécificités du territoire et de sa politique culturelle, il est attendu des artistes de proposer des gestes artistiques à destination de la population qui favoriseront les liens entre les acteurs du territoire.
En parallèle des actions artistiques, ces résidences actions sont aussi un temps de rencontre entre deux artistes, deux lignes artistiques, deux disciplines. Ce sont également des résidences de création. Elles donneront lieu à la création d’une petite forme de 30 mn qui seront présentées sur le territoire donné et au Sirque de Nexon à la fin des trois années.

Ces résidences actions seront également suivies par Vincent Muteau, photographe – vidéaste avec pour objectif la création d’une exposition itinérante.

Projet 1 : Cirque / Photo – vidéo

Julia Christ (équilibriste, danseuse) et Vincent Muteau (photographe – vidéaste)
Établissement scolaire : Lycée Darnet – Saint-Yrieix-la-Perche (une classe de seconde option cinéma)

Julia Christ développe un langage personnel du mouvement, teinté de danse, d’acrobatie, d’équilibre sur les mains. La danse contemporaine joue un rôle plus important dans son travail. Elle l’expérimente sous l’angle de la danse contact en duo avec Jean-Baptiste André avec qui elle collabore régulièrement ou encore avec Kazue Ikeda à Berlin. Elle propose différents exercices et mouvements doucement, dans différentes directions pour être conscient du sol, de l’espace, du temps et du rythme, en utilisant tous les sens pour observer notre présence et être dans un moment de partage de l’espace avec les autres, des acrobaties et de petits équilibres sur mains, en duo, en trio et en équipe.
Photographe et vidéaste, basé à Toulouse, Vincent Muteau propose un atelier visionnage de différentes sources d’inspiration sur l’art vidéo et sur la relation entre image et mouvement. Comment filmer la danse / le mouvement ? Différentes possibilités seront expérimentées avec au centre, la question de la vision, du point de vue. Qu’est-ce que je vois ? Comment je filme ? Comment je voudrais que les autres le voient ? Est-ce que on peut faire ou filmer des choses incroyables, bluffantes juste parce que je change notre perspective ? Qu’est-ce que le film au ralenti permet de découvrir, de révéler ?
Qu’apporte le stop motion à la perception du mouvement ?

Projet mis en œuvre par le Sirque en partenariat avec la cité scolaire Jean-Baptiste Darnet avec le soutien du Ministère de la culture-DRAC Nouvelle-Aquitaine et le concours de la ville de St-Yrieix-la-Perche
Proviseure : Claire Canoz
Professeurs référents : Estelle Mathey (français / cinéma) et Vincent Marsick (musique / cinéma)
Responsable des actions artistiques du Sirque : Kevin-Gabriel Fricot

La presse en parle :
www.lepopulaire.fr/saint-yrieix-la-perche/2018/02/03/18
www.lepopulaire.fr/saint-yrieix-la-perche/2019/02/04
www.lepopulaire.fr/saint-yrieix-la-perche/2019/02/08

Projet 2 : Cirque / Théâtre

Aline Reviriaud (auteure et metteure en scène) Idem Collectif et Hyacinthe Reisch (acrobate)
Établissement scolaire : Lycée horticole de Voutezac (une classe de seconde)

23 élèves entre 15 et 16 ans, de deux filières différentes du Lycée Horticole de Voutezac, moitié filles / moitié garçons seront guidés par Alexandre Fournier, sur des exercices physiques, de rencontres, contacts et autres portés, agencés par des axes de mises en scène accompagnés par Aline Reviriaud pour construire à petit pas la pratique circassienne, acrobatique et chorégraphique, sur la thématique de la transmission.
Le point de départ sera le souhait de vouloir le meilleur pour chacun, de dire avec bienveillance : « portez-vous bien ». Mais à bien y regarder de plus près, au pied de la lettre – comme on dit – qu’est ce que « se porter » ? Être actif ? Se laisser porter ? Donner autant de force à soi qu’à l’autre ? Prendre sans donner ? Imposer ? Laisser tomber ? Avoir raison et dominer ? Au-delà des mots, sans doute, ces souhaits conscients ou non que nous formulons tous. Tout est langage, et par le corps seront questionnés les systématismes, les hérédités, les peurs et les courages de chacun, les drôleries, les imaginaires.

Aline Reviriaud expérimente le fait de pouvoir éprouver son écriture au plateau. Elle collabore avec d’autres artistes, dont la Cie ARMO dirigée par Jérôme Thomas. Elle s’occupe de la pédagogie des options Théâtre au Lycée Montchapet à Dijon et a participé à plusieurs reprises avec La Minoterie aux ateliers 15/17 du Conservatoire De Dijon. Elle vient de proposer la conception et mise en espace d’une petite forme avec l’opéra de Dijon et une mise en scène avec les jeunes acteurs sortis de l’ERAC.

Hyacinthe Reisch est diplômé du Centre National des Arts du Cirque (CNAC), Châlons-en-Champagne. Il est metteur en scène, acrobate, comédien, auteur et compositeur. En 1989 et 1990, Hyacinthe Reisch part en tournée avec le Cirque Archaos puis avec le Cirque Plume. De 1994 à 2000, le spectacle Que-Cir-Que tourne en France et à l’étranger pour 665 représentations. En 2008, il monte H68O, création, mise en tube et performances sur un concept de Jörg Müller qui est suivi d’une tournée en France.
Il pratique l’écriture sous toutes ses formes, et a développé en parallèle à son engagement dans les arts vivants une pratique de peintre autodidacte, qu’il expose ponctuellement. Son travail artistique se caractérise par la recherche de formes nouvelles, l’exploration des contrastes, la réconciliation des contraires et son amour des choses simples.

Projet 3 : Cirque / Magie

Stefan Kinsman (John, personnage circassien) et Andrea Speranza
Établissement scolaire : Lycée Saint-Exupéry – Limoges (une classe de seconde Mécanique auto)

Né en Suisse, Stefan Kinsman grandit au Costa Rica et s’initie au jonglage et à la musique dès l’âge de 13 ans. En 2010, il rejoint l’école de cirque Flic à Turin en Italie où il se spécialise dans une discipline : la roue Cyr. 
En 2013, il intègre le Centre National des Arts du Cirque de Chalons en Champagne au sein de laquelle, en 2015, il participe à la création Over the cloud, spectacle de fin d’étude de la 26e promotion mis en scène par Jérôme Thomas assisté de Martin Palisse. Cette première collaboration est à l’origine de sa participation en tant que jongleur à leur création suivante : HIP 127. Au sein de l’école, débute également sa recherche commune avec Juan Ignacio Tula autour de la pratique de la roue Cyr. Dès lors, en compagnonnage avec la Compagnie Mpta, sous les regards de Mathurin Bolze et Séverine Chavrier, ils créent Somnium en 2015 et  Santa Madera en 2017.

Né à Turin (Italie), Andrea Speranza découvre dès son plus jeune âge le théâtre et le jonglage, devenus depuis sa passion. Naviguant entre l’art du clown et les arts de la rue, Andrea Speranza expérimente le croisement entre ces disciplines ce qui l’amène en 2005 à s’inscrire à l’école de cirque Flic à Turin d’où il sort diplômé en 2007.
En 2008, il s’installe en France, à Lyon, pour continuer sa recherche personnelle au sein de l’école de cirque Ménival et Les Subsistances. Il étudie avec Roberto Magro, François Juliot, Raymond Payramaure, Roberto Olivan, Florent Bergal, Peter Jasko, Milan Herich et Diego Casale. En 2009, il retourne à Turin pour expérimenter un autre univers, celui de la magie, de l’illusion, du mentalisme et de l’hypnose. Très actif dans le milieu artistique turinois, Andrea Speranza crée différents spectacles qui l’amèneront à se produire en Espagne, Slovénie, Suisse, France, Angleterre, Costa Rica…
En 2015, il co-crée le projet Magic on Bicycle, voyage magique interactif ou comment faire de l’illusion seulement avec des vélos.
Andrea Speranza est également enseignant et propose depuis 2007 des stages pour les amateurs et les professionnels.